Vive l'indépendance!

Publié le par Touriya

Depuis quelques jours,  on ne parle que  des élections législatives  au Maroc: Le Monde y consacre tout un dossier, Yahoo affiche des titres  en premier plan "L'istiqlal crée la surprise"... Ben voyons! quelle surprise! Personne n'a osé parler de soulagement! Pourtant, juste avant les résultats, on pouvait lire "la lame de fond islamiste va-t-elle emporter..." . Il faut croire que, depuis le tristement fameux tsunami, les journalistes semblent à court de métaphores, aux élections françaises, on parlait de "déferlante", de "vague bleue", etc...  Pour faire un mauvais jeu de mots, on peut dire que l'écriture journalistique semble se diluer dans des eaux plutôt stagnantes.

Non ceci n'est ni un pamphlet  contre la presse,  à y réfléchir, elle est plutôt  un sujet d'amusement,  encore moins  une réflexion  sur la vie politique au Maroc,  celle-ci provoquant les mêmes effets que  celle-là...  Avec un taux d'abstention qui aurait dû alerter plus que la piètre victoire des uns et des autres, la représentativité partisane a pris un bon coup de vieux qui ne semble inquiéter personne...
En effet, vers QUI vont se tourner tous ces Marocains qui sont bien allés retirer leurs cartes d'électeurs mais se sont abstenus d'exercer leur droit de vote?

C'est pour cela qu'un beau texte d'El Maleh me semble bienvenu pour permettre de recentrer le débat, de le mettre en perspective, ou  le tenir à distance...

Invitation à lire le dernier extrait de "Parcours immobile" publié ici sous le titre "Une mystique de l'errance".

Publié dans présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article