le nom des villes

Publié le par Touriya

Où était-il  lui qui prenait un soin quasi superstitieux de ne jamais nommer les villes, les lieux de son séjour, car il redoutait, pour l'avoir éprouvé, les pouvoirs de vie et de mort attachés au nom, au mot. Il ne voulait pas, il craignait  que la désignation, la coupure ne vienne rompre l'intime tissu, le bruissement continu de sa vie, cette plongée dans les profondeurs inviolables.

                                       
extrait de  Mille ans, un jour (p. 19)


El Maleh joue en effet à télescoper les lieux et à les confondre à tel point que même quand il  nomme une ville,  le lecteur  se trouve totalement désorienté s'il  se  fie à une  explication référentielle de ce lieu.  Les villes sont avant tout  des espaces recréés que la fiction meuble par des procédés de description  qui les transfigurent, les poétisent, les morcellent jusqu'à les transformer en images abstraites. Les villes nommées sont à peine un lieu d'inspiration, plutôt des espaces d'élection où les subterfuges de l'imagination trouvent à s'inscrire...

Publié dans ses villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mariouadebariz 14/07/2007 16:21

bonjour tya
je suis très contente à l'idée de surfer sur ton site
je suis aussi fière de toi
le blog a fier allure et les ta salade alléchante ;)
je vais si tu le veux bien te joindre à ma liste de blogs préférés sur mon site
comme ça tous ceux qui me rendront visite pourront avoir accès au tien .
viens me rendre visite sur marioumadebariz.blogspot.com quand tu veux
mais patience ce n'est encore qu'un bébé
il est né hier.
je viendrai souvent te rndre visite et te faire de la pub.
bises parisiennes.
à bientot
bonne continuation.